Mamadou Bamba Ndiaye, Ancien ministres des affaires religieuses

M.Ibrahima Sène a produit et publié un texte dangereux, anti-républicain et stigmatisant, sous un titre nébuleux et provocateur, intitulé :  » Ne tombons pas dans le jeu des Ibadou et des Salafistes » !       

En parcourant le texte en question, on se rend compte, immédiatement, que son auteur ne peut être qu’un ex-communiste-révisionniste, qui aura passé le plus clair de son temps à comploter sournoisement et à élaborer des stratagèmes, pour semer la zizanie et déstabiliser de l’intérieur, un ordre social établi. Je ne réfute pas que le « camarade » Ibrahima Sène, se soit reconverti dans l’islam, après la chute du Bloc de l’Est, la dislocation de l’Internationale communiste et la disparition de l’idéologie athée, à laquelle, le camarade se réclamait naguère.

Il faut cependant, s’interroger sur les motivations profondes de ce néophyte-musulman, quiu s’arroge le droit de vouloir diviser la communauté musulmane sénégalaise-à laquelle, il prétend-désormais- appartenir-, entre Ibadou, salafistes et confréries religieuses ?

Usant d’anciennes méthodes communistes d’infiltration, il cherche à déstabiliser l’islam, selon une tactique, consistant à le scindant à plusieurs fractions, dans l’unique but de les anéantir, les unes après les autres. Cela nous rappelle hélas, la vieille méthode coloniale de « diviser pour régner ou pour fragiliser »…

En lisant le texte fractionniste, confus et contradictoire d’Ibrahima Sène, je me suis demandé à juste raison, quelles seraient les visées à court et long termes, de cet homme, qui cherche visiblement, à créer le chaos et susciter un désordre religieux, dans notre cher pays?

S’il est vrai que dans l’apparence, l’homme dégage le profil achevé d’un comploteur, il serait pourtant difficile de croire, que ce « néo-musulman singulier », soit mandaté, pour venger le communisme, de sa lourde défaite des années 90.

Revenons aux contradictions flagrantes, contenues dans le texte souillé de « tavarich » (camarade en langue russe) Sène, qui semble ne pas approuver, les récentes mesures d’assouplissement, prises par le chef de l’État, dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus. M. Sène veut nous faire croire que ce sont les « Ibadou et Salafistes », qui en seraient les instigateurs…Curieusement, lorsqu’il essaie de narrer l’historique des poches de résistance, face à la fermeture des mosquées, il ne renvoie qu’à Touba et Médina Léona de Kaolack. Mais, selon lui, « la faute serait imputable aux Ibadou et Salafistes » !

Je ne sais pas, si c’est ancien communiste est un habitué des mosquées ou pas, mais il demeure certain, qu’il n’est pas un expert en matière de religion. Qu’est-ce qui pourrait expliquer alors, que « tavarich » Sène se défausse souvent, sur une catégorie de musulmans, qu’il n’hésite pas à stigmatiser, comme s’ils étaient des Sénégalais de seconde zone ou des extraterrestres, venus d’une autre planète ?  Le fait est d’autant plus insolite, qu’il provienne d’un ex-communiste, qui se dit maintenant « reconverti à l’islam » !

Sène est-il investi d’une mission, par des forces occultes, ennemies du Sénégal ?  Ou, est-il simplement mû, par une nostalgie atavique des méthodes totalitaires de son ex-mentor Joseph Staline ?

Le plus absurde, est que cet homme puisse signer, ses propos enrobés dans un verni de haine, qui stigmatisent constamment une catégorie de musulmans sénégalais, au nom d’un parti politique, officiellement reconnu au Sénégal !

Mamadou Bamba Ndiaye. 

Ancien ministre des Affaires religieuses

Contact : ndiabamba1949@gmail.com